Bienvenue sur le site de l'écho des champs, 

  journal du quartier des Champs Manceaux

Ce journal est édité par le Comité d'Animation 

des Champs Manceaux à Rennes 35200 FRANCE

Accueil
Remonter
Le Journal
Comité d'Animation
Randonnées
Sucré-Salé
Agenda
Annuaire  Associations
Liens

 

Général AUDIBERT

(1874-1955)

Audibert

Louis-Alexandre AUDIBERT est né à Bordeaux le 4 mai 1874.

Passant par l’Ecole Militaire de St. Cyr, il monte régulièrement en grade jusqu’à devenir chef d’escadron en 1915. Il est blessé en mars 1918 et se voit décerner une citation à l’ordre de l’Armée. Promu Lieutenant-Colonel et nommé Chef d’Etat Major en juin 1918, il devient peu après professeur à l’Ecole Supérieure de Guerre et aura pour élève le général PATTON.

Il achèvera sa carrière active comme officier général, commandant la 3è Division de Cavalerie à Paris.

Admis à la retraite, le Général AUDIBERT s’installe au château de l’Oizelinière à Gorges, près de Nantes, son épouse étant originaire de cette commune.

En mai 1943, l’Armée Secrète lui demande de prendre le commandement de la Résistance départementale. Il devient bientôt responsable de l’Armée Secrète pour les départements bretons incluant alors la Loire Inférieure (Loire Atlantique), la Vendée, le Maine et Loire, la Mayenne et l’Indre et Loire.

Il participe à la mise sur pied de l’Organisation Civile et Militaire de la Bretagne et œuvre à l’unification des mouvements de résistance.

Au retour d’un voyage en Ille et Vilaine, il apprend l’arrestation des responsables de Loire Inférieure. Il se réfugie alors, sous le nom de Lambert, à la clinique des Augustines à Malestroit, où il est arrêté par la Gestapo le 17 Mars 1944.

Conduit à Vannes, il subit, sans rien révéler interrogatoires et tortures qui le laissent sourd  d’une oreille et amnésique.

Il est ensuite déporté à Buchenwald, tandis que son épouse, également arrêtée, mourra à Ravensbruck.

Il sera libéré par l’armée américaine, commandée par le Général PATTON, son ancien élève.

Elu député en octobre 1945, il abandonne la vie publique en 1946 et se retire à Gorges où il décède le 19 Septembre 1955.

Le Général AUDIBERT était Officier de la Légion d’Honneur, Officier d’Académie, titulaire des Croix de Guerre française et belge.

C’est le 8 mars 1962 que le conseil municipal à décidé de donner son nom à la rue perpendiculaire aux boulevards Georges CLEMENCEAU et de l’YSER.

Accueil Colette Besson Georges Clémenceau Adolphe Toulmouche Charles Dullin Général Audibert Le Guen de Kerangall Sarah Bernhardt Louise de Bettignies Duché de Bricourt Albert 1er Prosper Proux Victor Rault Aimé Cesaire Jean Terrien André Gallais Pierre Lefeuvre Joseph Le Brix Nungesser et Coli Georges Fournier Duc d'Aiguillon Jean Coquelin Louis Jouvet Guynemer Louis et René Moine Yves Noël Henri Fréville Général Nicolet